Hemorroïdes

Que sont les hémorroïdes ?

Il existe des formations veineuses dites « internes » et « externes » dans la région anale et à l’intérieur du canal rectal ; elles sont physiologiques et utiles à l’état normal. Mais elles peuvent se dilater, s’enflammer et devenir douloureuses dans certaines conditions : c’est la crise hémorroïdaire qui peut s’accompagner de saignements et, parfois se compliquer. La moitié des adultes de plus de 50 ans peut souffrir de cette pathologie car la perte de tonus veineux lié à l’âge est un facteur favorisant important.

Les Causes de la crise hémorroïdaire?

  • Tout d’abord, nous l’avons dit, l’âge au-delà de 50 ans est un facteur favorisant, la vie sédentaire, l’absence d’exercices ou la position assise prolongée sont aussi des facteurs très favorisants.
  • Certains aliments (épices, alcool, café…), l’obésité ou une hydratation insuffisante pourront déclencher des crises.
  • La constipation plus ou moins chronique
  • La grossesse et l’accouchement (crises hémorroïdaires du post-partum)
  • Certains efforts physiques violents
  • Une prédisposition génétique familiale
  • Certaines pathologies digestives ou hépatiques

Quels sont les symptômes de la crise hémorroïdaire ?

Tout d’abord une gêne plus ou moins marquée, aggravée par la défécation ou même simplement par la marche. Ensuite peuvent exister assez fréquemment brûlures et démangeaisons avec sensation d’enflure intra rectale.

Au-delà, une véritable douleur anale subaiguë ou aigue peut se voir, pouvant révéler une thrombose d’un paquet hémorroïdaire, voire une fissure anale (érosion douloureuse de la muqueuse ano-rectale).

Les saignements ne sont pas rares, mais ils sont limités en règle générale ; c’est du sang « rouge » en fin de selles.

Enfin, parfois, les hémorroïdes (en particulier internes) s’extériorisent par l’anus. La complication possible est la thrombose hémorroïdaire, pas très grave en soit, mais pouvant être extrêmement gênante.

Par ailleurs, si les troubles persistent, une véritable fatigue peut s’installer et, parfois, une anémie due à des saignements répétés


Traitement

Il faut d’abord éviter les facteurs favorisants lorsqu’ils sont identifiés : régime alimentaire à adapter, vie sédentaire à limiter, exercices physiques à faire, hydratation suffisante…..

De même est-il nécessaire de lutter contre la constipation en régularisant le transit. Le traitement sera d’abord local : utilisation de crèmes ou de suppositoires anti hémorroïdaires, souvent efficaces à un stade peu marqué. Sinon, un traitement par veinotoniques par voie générale pourra être nécessaire ; des cures courtes à fortes doses sont efficaces dans le cas de crise importante. Pour les formes plus graves, on peut avoir recours aux ligatures hémorroïdaires, aux scléroses, voire à l’ablation chirurgicale. Dans tous les cas, une hygiène adaptée est indispensable pour lutter contre les symptômes associés que sont le prurit (parfois très marqué), l’inflammation et les irritations locales, également parfois très importantes.

AGINAX crème et AGINAX solution sont des produits adaptés et efficaces qui s’ajoutent aux médicaments ou aux traitements locaux pour calmer en 5 minutes les démangeaisons et le prurit.