<>

AGINET ET BIOECOLIA

CHAPITRE 1: L'IMPORTANCE DE L'AUTO-DEFENSE CUTANEE

Parler d'écologie cutanée à une époque où l'écologie végétale, la protection de la nature et de sa biodiversité font partie des préoccupations majeures de notre monde, n'a rien de surprenant si l'on considère qu'à la surface de la peau existe tout un jardin de micro-organismes qu'il est essentiel de préserver.

pont_lac foret biodiversite

Il est en effet communément admis aujourd’hui que la peau est le siège d'un véritable écosystème constitué, d’une part du stratum corneum, et, d’autre part, de la flore microbienne saprophyte, appelée aussi Ecoflore.


Le stratum corneum, la couche la plus superficielle de l’épiderme, joue le rôle d’une barrière physique responsable de la protection de la peau contre les agressions extérieures qu’elle subit chaque jour.


Femme_soulagee

L’Ecoflore cutanée constitue pour sa part une véritable barrière de défense microbiologique anti-infection permettant d’assurer un équilibre écologique en s’opposant notamment à l’implantation, à la colonisation voire à la prolifération de micro-organismes pathogènes ou indésirables.


Chacune est finalement responsable de la préservation des différents écosystèmes qui le gouverne ! Prendre conscience qu’il existe sur la peau une Ecoflore microscopique qu'il est indispensable de protéger, de stimuler, voire de restaurer, constitue désormais un nouveau geste d’hygiène, une nouvelle attitude à adopter à l’égard des produits cosmétiques et de leurs interactions avec la peau et son environnement.


La Nature est gouvernée par un Ecosystème (ou ensemble d’écosystèmes) composé de différentes espèces vivantes interagissant ou dépendant les unes des autres.


Aujourd’hui, on parle souvent de Biodiversité pour caractériser le lien entre les êtres vivants (faune, flore, hommes…) et leur environnement.

eco_flore_environnement

Ecosystème (Encyclopédie Hachette) :

Ensemble écologique constitué par un milieu (sol, eau, etc) et des êtres vivants entre lesquels existent des relations énergétiques.

Par exemple : un lac, une forêt, un aquarium en équilibre biologique constituent autant d’écosystèmes.


Tout élément perturbateur d’un écosystème va provoquer de nombreux déséquilibres et causer une rupture dans la chaîne du monde vivant.

LA PEAU, UNE BARRIÈRE PHYSIQUE DE PROTECTION

Face aux diverses agressions que nous subissons tous les jours, le tout premier système de défense de l’organisme est son écosystème constitué par la couche cornée et la flore résidente cutanée.


La peau est une enveloppe à la fois souple et résistante, véritable barrière de protection de l’organisme contre le milieu extérieur.

Elle est constituée de plusieurs couches (cf. schéma ci-dessous) dont l’épiderme, la couche LA plus superficielle.


couche_de_peau

La peau est un épithélium stratifié dont l’une des principales fonctions est de générer une couche de cellules mortes relativement imperméables : la couche cornée ou stratum corneum. Elle est composée de cellules riches en kératine, empêchant toute tentative d’invasion du tissu cutané et limitant sa déshydratation.

corps

L’ECOFLORE, UNE BARRIERE DE DEFENSE MICROBIOLOGIQUE AU NIVEAU DE LA VULVE

A la surface de la peau se trouve la flore résidente naturelle appelée également flore saprophyte ou écoflore.

Mary Marples (The Ecology of the human skin, 1965) fut la première bactériologiste à introduire une donnée de première importance : la notion de carte bactérienne des téguments sains.

« L’enveloppe cutanée ne constitue pas un ensemble homogène et peut être comparée à un manteau d’arlequin composé de pièces contrastées et juxtaposées qui s’individualisent non seulement par leur pH et leur humidité, mais également par leur flore bactérienne. »

ecoflore-environnement

Chaque région cutanée possède son propre environnement induisant un biotope local spécifique qui développe une flore résidente bénéfique.

La notion de flore cutanée implique donc la distinction entre une flore résidente et une flore transitoire, principalement basée sur la stabilité quantitative des espèces de micro-organismes.


La flore cutanée est propre à chaque individu, néanmoins, elle est constituée d’une population bactérienne et mycélienne spécifique.


Remarque : Aginet® contient du BioEcolia®


La frontière entre flore saprophyte et flore pathogène est bien souvent difficile à définir. En effet, un micro-organisme reconnu comme pathogène présent sur la peau en petite quantité, peut ne pas entraîner de conséquences. En cas de déséquilibre, une prolifération soudaine peut être responsable d’un trouble cutané.


A l‘échelle de la cosmétologie, où l’on traite une peau sans pathologie, il est sans doute préférable de parler de flore résidente bénéfique et de flore indésirable.

LEXIQUE

Bactérie saprophyte: bactérie vivant avec d’autres individus et utilisant leur métabolisme ou le produit de leur métabolisme.


Bactérie pathogène : bactérie pouvant générer des maladies.


Bactérie pathogène non-établie : bactérie ayant été mise en évidence lors de certaines infections.


canard

La flore résidente bénéfique et caractéristique de chaque région cutanée assure un certain nombre de fonctions essentielles au maintien de l’équilibre cutané :


- protection par compétition de la peau contre toutes proliférations bactériennes pathogènes.

- action au niveau du métabolisme épicutané (sécrétion de lipases, production d’acide lactique…).

- contribution au renforcement du système immunitaire (présence d’antigènes de surface).


peau femme-peau main_peau

La flore résidente constitue un frein au développement des souches potentiellement pathogènes. Cette compétition entre bactéries bénéfiques et non bénéfiques a pour résultat l’entretien d’une homéostasie : état résistant à l’infection


La flore cutanée colonisée par la flore résidente constitue un milieu hostile à la prolifération microbienne : selon la zone, la densité des micro-organismes varie de 102 à 105 germes par cm2.


Logo_aginet_pocket

CAUSES ET CONSEQUENCES DE LA FRAGILISATION DE L'ECOSYSTEME CUTANE VULVAIRE

Lors des multiples agressions, la peau privée d’une partie de sa microflore devient un écosystème fragilisé, susceptible de subir des colonisations anarchiques (F. POLI, Savons et syndets, Ann. Dermatol. Venereol., 120, 497-501 (1993)).


Plusieurs facteurs de modifications sont à prendre en compte, notamment l’environnement (pollution, température, hygrométrie ...)


poubelle meteorologie aginet-environnement

Qu’ils soient en contact direct avec la peau ou aéroportés, ces facteurs d’agression vont fragiliser la surface cutanée et ouvrir des « brèches » facilitant l’invasion des bactéries pathogènes ou encore relarguer des substances irritantes.


De plus, on ne prend plus le temps d’adapter en douceur son corps à son environnement.


Froid, chaleur, humidité ou sécheresse, notre écosystème doit constamment faire face au rythme « flash » de la vie moderne.


- le stress.

- les mauvaises habitudes de consommation : nutrition, produits ménagers, hygiène excessive….


De même, l’utilisation excessive des produits d’hygiène (tels que les savons acides ou alcalins pour le bain ou la douche) va entraîner des modifications. Ils agissent de manière beaucoup plus douce mais sont appliqués sur de larges surfaces de peau et modifient les conditions physiologiques ambiantes de la surface cutanée. Ils perturbent ainsi la flore bénéfique résidente.


A plus petite échelle, certains produits de soins peuvent dans certains cas modifier momentanément l’écosystème cutané.

LE PROBIOTIQUE BIOECOLIA SELON LES AGES

ADOLESCENCE

adolescente
Logo_aginet_pocket
  • Le système hormonal s’éveille et bouleverse l’écosystème cutané.
  • Les sécrétions sébacées s’amplifient, la flore résidente se modifie pour s’enrichir en bactéries lipophiles.

AGE ADULTE

femme_active_bien_etre
Logo_aginet_pocket
  • L’écosystème atteint son équilibre, excepté chez la femme enceinte où il subit des modifications hormonales qui est source de désordre cutané.

MENOPAUSE

femme_menopausee
Logo_aginet_pocket
  • Le système de défense cutanée s’altère.
  • L’épiderme s’amincit et le rôle de barrière cutanée s’affaiblit.
  • La perméabilité cutanée augmente, la peau devient alors plus irritable aux agressions extérieures.

  • Tous ces facteurs d’agressions déséquilibrent l’écosystème, en altérant l’épiderme par délipidation de la peau par exemple, et en déstabilisant la flore cutanée par modification des conditions ambiantes.

Au niveau de la flore vaginale :


L’existence d’un pH acide est reconnue comme un facteur de stabilité de la flore vaginale. La présence de sucres métabolisables (apportés par le glycogène libéré au fur et à mesure de la desquamation) provoque une acidification du milieu et permet l’instauration d’une flore bénéfique constituée essentiellement de lactobacilles.

L’alcalinisation du milieu coïncide très souvent avec l’apparition de vaginite non spécifique.

ECOFLORE ET DEFENSES IMMUNITAIRES AU NIVEAU DE LA VULVE

La flore microbienne cutanée ou écoflore cutanée représente un facteur majeur de protection immunitaire de la peau. Tout déséquilibre entraîne un déficit immunitaire fonctionnel entraînant bien souvent l’occupation du territoire cutané par une flore pathogène à l’affût.

Lorsque cette barrière écologique est défaillante, réduite voire détruite par l’utilisation abusive de produits agressifs pour la peau et son écosystème, tout micro-organisme indésirable est alors capable de la franchir déclenchant ainsi des mécanismes de défense non spécifiques mais immédiatement actifs.

La présence de l’écoflore permet donc d’assurer à la peau une ligne de défense écologique, en s’opposant à l’implantation de micro-organismes pathogènes. Sa défense s’explique par un phénomène de compétition nutritionnelle mais également par la sécrétion de substances de protection aux activités enzymatiques, bactéricides voire antibiotiques.



médecin-gynecologue

Cette flore cutanée intervient dans la stimulation des cellules immunocompétentes, des cytokines pro-inflammatoires, et parvient à moduler également certaines réponses immunitaires.

Les modes d’action des écoflores cutanées et vaginales commencent aujourd’hui à être élucidés et constituent un thème de choix pour de nouvelles perspectives thérapeutiques.

CHAPITRE 2 : AGINET LINGETTES INTIMES CONTIENT DU BIOECOLIA®

aginet_pocket

Qu’est ce que le BioEcolia contenu dans Aginet?

action_BioEcolia

BIOECOLIA® est un oligosaccharide obtenu à partir de sucres naturels, selon un procédé de synthèse enzymatique utilisant une transférase.


Sucres utilisés :

  • - Saccharose
  • - Maltose

PERFORMANCES COSMÉTIQUES DU BIOECOLIA

BIOECOLIA® stimule la croissance de la flore résidente bénéfique au détriment de la flore pathogène plus difficilement à même d’hydrolyser les liaisons (α1-6) et (α1-2) de sa structure polymérique. Sa biosélectivité en tant que substrat va lui permettre de limiter la croissance de la flore pathogène.

BIOECOLIA®, protecteur de l’écosystème cutané, permet donc de maintenir constant cet écosystème ou de le rééquilibrer afin qu’il retrouve son état normal, un état d’équilibre.


action_BioEcolia
  • ASSIMILATION BIOSELECTIVITE
  • BIOSTIMULATION DE L'ECOFLORE CUTANÉE
  • INHIBITION COMPETITIVE DE LA FLORE PATHOGÈNE

UNE FORMULE NATURELLE

ALOE VERA

Les bienfaits les plus connus de l'Aloe Vera sont dermatologiques.
En effet, l’Aloe Vera est un produit hydratant et apaisant, particulièrement adapté aux peaux sensibles.

Il est reconnu depuis des années pour ses propriétés réparatrices.

aloe_vera-ingredient_naturel
aloe-vera_bienfaits
aloe-vera-naturel

L’Aloe Vera contenu dans les lingettes Aginet® a pour objectif d’hydrater et d’apaiser la zone intime qui est particulièrement fine et sensible. C’est un produit 100% naturel qui a également le pouvoir d'agir sur le psoriasis et l’herpes génital.
Il peut donc être utilisé à tout âge et en toutes circonstances.

validateAPAISE
validateHYDRATE
validateADOUCIT

LE CRANBERRY

L’effet anti oxydant du cranberry a le pouvoir de « tapisser » fortement les muqueuses, comme un adhésif, empêchant ainsi les bactéries pathogènes de s'y fixer.

Ces anti-oxydants neutralisent les radicaux libres et l’inflammation responsables de nombreux problèmes (sécheresse intime, irritations…)

cranberry- ingrédient-naturel
cranberry

Le Cranberry a également le pouvoir de prévenir les infections urinaires, il est donc généralement conseillé auprès des personnes qui sont le plus à risque de souffrir d’une infection, telle qu’une cystite, ou qui ont des infections à répétition.

validateANTI-OXYDANTS
validatePREVIENT DES INFECTIONS

AGINET RESPECTE L'ENVIRONNEMENT

Lingettes démaquillantes, lingettes pour bébés, lingettes désinfectantes, lingettes intimes : les français ont l’habitude d’en consommer plusieurs fois par semaines. Malheureusement, ce n’est pas un secret, les lingettes sont extrêmement mauvaises pour notre planète et pour nos canalisations.


Biodégradable

C’est pourquoi les Laboratoires Biogyne ont décidé de lancer une gamme de lingette qui se démarque et qui possède des réelles qualités environnementales :

  • 1 CERTIFICATION BPF COSMETIQUE
  • 2 FIBRES 100% NATURELLES
  • 3 JETABLE DANS LES TOILETTES
  • 4 BIODEGRADABLE

FIBRE 100% NATURELLES ET BIODEGRADABLES

Que faire d’une lingette biodegradable ?

Aginet est revendiquée comme biodegradable car elle est issue de fibres 100% naturelles, qui se décomposent naturellement parce qu'elles sont à base de fibres de cellulose. Cela garantit une lingette produite de façon plus durable que les lingettes contenant des fibres synthétiques, assimilables à du plastique.

Biodégradable
respect-nature

Une lingette jetable dans les toilettes a l’avantage de ne pas générer de déchets, puisqu’elle se décompose dans l’eau, et que les micro-organismes présents dans l’eau vont la digérer.

En effet, la biodégradation de cette lingette a été validée selon les normes en vigueur.

Aginet est biodegradable en milieu aqueux, c’est-à-dire que la lingette doit se dégrader dans les canalisations et dans les systèmes de traitement des eaux usées.


environnement-ecologie

JETABLE DANS LES TOILETTES

Logo_aginet_pocket

Ces recommandations sont issues de l’EDANA, l’association européenne des producteurs et utilisateurs de non-tissés (terme technique pour la lingette « sèche »). Depuis l’invention à la fin des années 1990 des supports dit dispersibles, ou flushable en anglais, dédiés aux lingettes jetables dans les toilettes, l’EDANA travaille sur leur qualification afin de garantir à l’utilisateur final que l’acte de jeter la lingette dans ces WC n’aura pas de conséquences différentes qu’en y jetant une feuille de papier toilette.

Ainsi sont nées les « Guidelines for Assessing the Flushability of Disposable Nonwoven Products », une série de tests prouvant qu’un produit à usage unique est dispersible. La quatrième et dernière édition de ces directives a été publiée le 31 mai 2018 : ce sont les GD4.

Aginet va donc se désintégrer lorsqu’elle est soumise à une agitation mécanique dans l’eau. Il existe un test, la slosh box, qui simule cette agitation mécanique que l’on retrouve lorsque nous tirons la chasse d’eau et que la lingette navigue dans les canalisations. En moyenne plus de 90% de la lingette est désintégrée en 30 minutes.


ocean-pollution

UNE GAMME DE LINGETTE COMPLETE

Aginet Format Pocket 10 Lingettes

aginet_pocket
  • Format idéal pour les déplacements
  • Fibres 100% naturelles
  • Préservent et protègent grâce au BioEcolia
  • Apaisent & Adaptés aux peaux sensibles
voyage

Aginet Format Maxi 20 Lingettes

aginet_format_maxi
  • Format maxi pour toute la famille
  • Apaisent & adaptés aux peaux sensibles
  • Fibres 100% naturelles
  • Préserve et protége grâce au BioEcolia
femme-fraiche

AGINET, UNE PROTECTION GLOBALE

  • Aginet procure une sensation de bien-être et nettoie en douceur la zone intime.
  • Les lingettes sont jetables dans les toilettes et d'origine naturelle.
  • Aginet préserve l'équilibre de la zone intime et protège des agressions.
bien_être
femme
environnement-ecologie

Aginet, c'est donc une gamme de lingettes complète répondant aux besoins de chacune. Aginet est un nouveau geste d'hygiène intime. Aginet est la solution adaptée à toute la famille ( adolescente, jeune femme sous pilule, femme enceinte, femme ménopausée... )

Les lingettes ont été testées sous contrôle gynécologique et dermatologique.